Tour de Belle-Ile : en avant la magie !

C’est samedi à 10h que sera donné le départ de la cinquième édition du Tour de Belle-Ile. Une édition de tous les records avec plus de 500 bateaux attendus sur la ligne, de 6,50 à 30 mètres, menés par des professionnels de la course au large et de très nombreux amateurs. Le record de 2h42 de Sébastien Josse va-t-il tomber ?

“C’est magique d’avoir 500 bateaux alignés sur une même ligne de départ, de se retrouver avec des professionnels et des amateurs sur une même ligne, c’est un vrai bon moment de voile.” A la veille de participer à son premier Tour de Belle-Ile, Yann Guichard, qui sera samedi l’un des favoris au « scratch » à la barre de son MOD70 Spindrift Racing, ne cachait pas son bonheur de faire partie des plus de 500 bateaux qui, samedi à 10h, s’élanceront à l’assaut de la cinquième édition de cette course qui, année après année, devient une grande classique de la voile française. Ce qu’a d’ailleurs rappelé vendredi soir au cours du briefing des skippers le président de la Fédération français de voile, Henry Bacchini, venu apporter son soutien à l’épreuve : “Réunir un tel plateau, c’est fantastique. Le Tour de Belle-Ile rassemble de très grands champions et toux ceux qui aiment le bateau. Comme le Bol d’Or sur le Lac Léman, comme nos amis et ennemis de la Perfide Albion avec le tour de l’île de Wight, le Tour de Belle-Ile devient une grande classique que nous sommes en train de créer tous ensemble.”

Effectivement, si Michel Desjoyeaux, Sébastien Josse, Yann Guichard, Jean-Pierre Dick, Francis Joyon, Arnaud Boissières, Yves Le Blévec, Erwan Le Roux, Loïc Féquet, Pascal Bidégorry, Yann Eliès, Thomas Ruyant et autres seront les têtes d’affiche et sans doute les premiers arrivés de cette cinquième édition (record à battre : 2h42 l’an dernier par Sébastien Josse), le gros de la flotte sera constitué d’amateurs qui se verront proposer deux parcours : le tour « classique » de Belle-Ile de 44 milles et un « petit tour » de 39 milles qu’emprunteront environ 80 bateaux. La météo devrait assurer à tous des conditions maniables, avec un départ dans 10 nœuds de nord-nord-est et un ciel dégagé, ce qui promet de spectaculaires images des 500 bateaux s’élançant pour la plupart sous spi. La suite du programme ? Le ciel deviendra couvert dans la journée, le vent fraîchira doucement, de 10-15 nœuds jusqu’à 20 en fin de journée, de quoi permettre à quasiment tous les bateaux de boucler leur tour avant la tombée de la nuit et aux marins d’être accueillis comme il se doit pour la traditionnelle et festive soirée des équipages. Comme l’a conclu Henry Bacchini : “Bon vent, belle mer